Pourquoi porter ?

A première vue, le portage physiologique est un moyen de retrouver sa mobilité et de transporter bébé partout sans contraintes (à la maison, en ville, en balade, au travail…).

Mais est-ce uniquement ça ? Attention spoiler : NON. La pratique du portage physiologique est parfois même associée à l’idée d’effectuer un soin tant ses bienfaits sont nombreux.

Le plus souvent, les premiers bienfaits dont nous entendons parler lorsque l’on aborde le sujet du portage physiologique sont ceux pour le bébé.

En effet, le portage physiologique permet :

  • de répondre aux besoins de proximité et de contact du bébé, avec le corps du parent, les bienfaits sont alors proches de ceux du toucher et donc assimilables à ceux des massages bébé.
  • d’aider à la création de situations de bien-être et ainsi à la sécrétion d’ocytocine qui favorise la création du lien d’attachement
  • d’aider à prévenir certaines pathologies comme la plagiocéphalie (« tête plate »)
  • de faire découvrir au bébé son environnement tout en répondant à son besoin de sécurité (bébé à hauteur, échange regards possible avec le parent pour se rassurer)
  • de favoriser le développement de l’enfant (moteur, intellectuel, affectif) en l’intégrant au quotidien dans toutes les activités (familiales, sociales, etc)
  • de solliciter sa curiosité, son sens de l’observation et d’imitation, le développement du langage…

Mais le portage a aussi un impact pour le porteur, aussi bien sur le plan physiologique que sur le plan personnel :

  • Les bienfaits du portage sur la création d’ocytocine et du lien d’attachement existent aussi pour le porteur !

Ce qui peut être un vrai plus, après une grossesse ou un accouchement difficile par exemple. Petit bonus pour les personnes allaitantes, l’ocytocine joue aussi un rôle positif sur la lactation.

  • Le portage physiologique permet effectivement de continuer ses activités, tout en ayant bébé à proximité.

Ce qui peut rassurer le parent et donc diminuer son niveau de stress.

  • Le portage physiologique est accessible à tous les membres de la famille.

Cela peut par exemple aider le deuxième parent, qui se sentirait mis de côté, à pleinement trouver sa place auprès de bébé.

  • La proximité permet de pouvoir répondre sans attendre aux besoins de bébé (faim, fatigue…), ce qui influe indirectement sur le porteur : son sentiment de compétence, sa confiance en lui et/ou en sa parentalité.

Ces listes sont non-exhaustives et ne sont qu’un aperçu des raisons que vous pourriez trouver pour aimer porter. J’aurais aussi pu parler des avantages économiques du portage ou encore du fait que c’est un très bon moyen de remise en forme après un accouchement, mais au final, chaque expérience de portage étant différente, vous êtes la seule personne à même de trouver les raisons qui vous satisferont.

Alors, envie d’essayer ?

Vous pouvez retrouver les ateliers de portage physiologique que je propose [ici]


Pour aller plus loin dans mes explications, je ne peux que vous conseiller de lire le livre publié « Porter bébé » de Claude-Suzanne DIDIERJEAN-JOUVEAU aux éditions Jouvence. Il est court (80 pages) et simple à lire donc vraiment accessible à tous (même si la lecture n’est pas votre passion). C’est une véritable mine d’informations.